mardi 27 avril 2010

Takayama 高山市 : Jour 3

Troisième et dernier jour à Takayama, mais malheureusement, il sera pluvieux. Il en faut beaucoup plus pour nous décourager, nous partons donc de bon matin visiter les dernier sanctuaires qui nous ont échappés! Le paysage reste, malgré la pluie, enchanteur. Les photos sont nombreuses, voici donc une sélection de celles que je préfère...


Des Tori, portes qui marquent l'entrée dans un lieu sacré



Après un rapide pique-nique, il nous reste encore le Takayama Jinya à visiter. il s'agit en fait du bâtiment qui fut le siège du gouvernement de la province sous le règne des Tokugawa. La visite nous permet de découvrir les différentes parties de cette grande maison, de la salle d'audience, à la salle de torture en passant par les chambres et les salles de thé. Une autre occasion de découvrir en détail là notre grand émerveillement l'architecture des bâtiments du Japon Ancien.

L'entrée du Takayama Jinya


Quelques pièces du bâtiment...

Toutes les pièces ou presque donnent sur un très joli jardin enfermé au coeur du Takayama Jinya.

Il est presque 16h et c'est déjà l'heure de repartir pour Nagoya. Un dernier saut dans quelques boutiques pour acheter quelques souvenirs et il faudra prendre le bus...Ces trois jours auront été fantastiques et nous aurons permit de découvrir un autre aspect du Japon, plus traditionnel, plus naturel et plus intime. Le budget pour ces trois jours aura été de 17000 yens environ, soit 135€, comprenant 5000 yens de transport, 5000 yens d'hotel, et 7000 yens d'achats divers (entrée des monuments, restauration, souvenirs...).

Takayama 高山市 : Jour 2

Deuxième jour ensoleillé à Takayama! nous avons prévu aujourd'hui d'aller visiter Hida No Sato, un sublime village traditionnel reconstitué à une dizaine de minutes de Takayama. Ce village rassemble une trentaine de fermes anciennes, et nous permet de visiter l'intérieur de ces demeures. On y retrouve un moulin à eau, des réserves de nourriture, des rizières, ainsi que le sanctuaire du village. Certaines maisons abritent également des boutiques artisanales.Une découverte magnifique qui une fois de plus nous fait plonger au cœur de l'ancien Japon.

Le village Hida No Sato



L'intérieur d'une des maisons du village

En haut du village, une superbe vue sur les Alpes Japonaises

Une artisane peignant l'une de ses créations

Petite photo souvenir devant le village avec Julien et des Sarubobos, mascotte de Takayama

Nous terminons la journée par une promenade dans une forêt en bordure de Takayama, dans laquelle se trouvent plusieurs sanctuaires, puis allons nous restaurer dans un petit restaurant où nous serons apparemment les seuls clients de la soirée, mais où nous avons pu nous régaler de nourriture locale pour seulement 800 yens (6€ environ).

Takayama 高山市 : Jour 1

Depuis déjà un mois que nous sommes au Japon, nous ne sommes pas encore sortis de Nagoya. Nous avons donc profité d'un long week-end pour partir direction Takayama, capitale de la province Hida, située dans la préfecture de Gifu, au pied des Alpes Japonaises. Takayama (qui signifie en japonais "Haute Montagne") est célèbre pour ses vieilles maisons en bois, ses auberges et rues traditionnelles et ses nombreux sanctuaires. Elle a su en effet, en raison de sa localisation en montagnes, se préserver de l'urbanisation du pays. Takayama organise également un festival deux fois par an qui attire plusieurs centaines de milliers de touristes! Un séjour qui s'annonce donc aux antipodes du quotidien de béton et de néons que nous vivons à Nagoya.

Voici donc jour par jour quelques photos et descriptions de notre petit séjour dans la ville surnomée "petite Kyoto"...

Après un trajet de deux heures et demi de bus depuis la gare de Nagoya (5000 yens soit 40€ l'allez-retour), nous arrivons à Takayama et découvrons immédiatement les charmes de la ville. Après nous être installés dans une auberge de jeunesse réservée à l'avance (2500 yens la nuit soit 20€) nous partons à la découverte du centre ville. Un voyage des siècles en arrière nous permet de découvrir des rues typiques japonaises de l'ère Edo. L'ambiance est décidément très différente de celle de Nagoya, beaucoup plus traditionnelles. Nous avons vraiment l'impression après quelques secondes à arpenter les rues d'être au coeur du Japon. On trouve donc de nombreuses boutiques "à l'ancienne" qui proposent tout un tas de souvenirs à l'éfigie du symbole de la ville, Sarubobo, ainsi que des bouteilles de saké et des produits locaux.


Les rues traditionelles de Takayama

Un magasin de saké

Un des nombreux jolis ponts qui traversent la ville

L'après midi, nous partons en visite des nombreux temples, monastères et sanctuaires qui peuplent la ville. Nous avons de la chance, le beau temps est avec nous! Ainsi commence une très belle promenade au milieu de ces monuments sacrés, le tout entouré par une très belle forêt... La nature nous manquait!






Les Sakuras (cerisiers) sont toujours en fleur ici (ce qui n'est plus le cas à Nagoya) et nous offrent donc un paysage magnifique!

samedi 17 avril 2010

Le Sanctuaire Atsuta-jingū 熱田神宮

Enfin le beau temps est revenu, après plusieurs jours de pluie et de grisaille. L'occasion pour nous d'aller visiter le Atsuta-Jingū, sanctuaire shintoïste édifié en l'an 86 (mais reconstruit en 1955 suite aux bombardements durant la seconde guerre mondiale) et dédié à la déesse Amaterasu. Il est considéré comme le second temple le plus sacré et vénéré du Japon! Il se trouve uniquement à quelques stations de métro de la résidence. Il fut notamment construit pour abriter le sabre sacré de Kusanagi no Tsurugi qui n'est malheureusement pas exposé au public.

Allez, petit instant culturel (dixit mon guide): ce sabre, appellé également le sabre à deux tranchants qui fauche l'herbe, représente l'un des trois attributs impériaux (avec le mirroir et le grand anneau à huit éléments). Il fut offert par Amaterasu Omikami à un chef de clan du Japon, Takeru Yamato, considéré comme le premier fédérateur du Japon. Celui ci échappa à une embuscade après avoir coupé l'herbe enflammée avec le sabre sacré. Le sanctuaire Atsuta Jingu aurait donc été construit autour du sabre lui même. Voila pour la légende.

Le sanctuaire est situé au milieu d'un parc magnifique dans lequel se trouvent plusieurs pavillons de thé, ainsi que des arbres qui ont pour certains plus de 1000 ans! Il y a également dans ce parc un petit musée où sont exposés un tas d'objets anciens, tels que des masques typiques japonais, des parchemins calligraphiés, mais aussi un nombre impressionnant de katanas, sabres japonais des samouraïs(^^)!

On ne peut donc évidemment pas rentrer dans le sanctuaire, mais le parc offre une magnifique promenade, dans un des lieux les plus sacrés du Japon. Voici donc quelques photos de cet après-midi, il y en a beaucoup mais je n'ai pas pu choisir tellement l'endroit est beau!

L'entrée du sactuaire


Ce que nous pouvons voir du sanctuaire depuis l'extérieur

Petit instant folkorique, nous sommes arrivés au sanctuaire pendant la célébration d'un mariage selon la tradition shintoïste. Voila donc les mariés!


Autour du sanctuaire...


Dans le parc...

Moi au pied d'une des immenses "portes" qui marquent l'entrée dans un lieu sacré. Les visiteurs s'inclinent en entrant et en sortant.

mercredi 14 avril 2010

Le temple Ôsu Kannon 大須観音

Comme je vous l'avais dit dans un précédent article, il y a tout prêt de la résidence un magnifique temple, le Ôsu Kannon. Construit en 1333 dans la préfecture Gifu (au Nord de la Préfecture d'Aichi, où se trouve Nagoya) mais suite à des inondations répétitives, l'empereur ordonna que le Temple soit déplacé à Nagoya, en 1612. Il subit ensuite les malheurs d'un incendie en 1820, durant lequel la majeure partie du Temple fut détruite. Il fut enfin reconstruit en 1970. Il abrite notamment une grande collections de livres anciens.

Le Temple Ôsu Kannon

A l'intérieur du Temple...

Des prières écrites sur des morceaux de papier sont accrochées au pied du Temple ainsi qu'à l'intérieur dans l'espérance qu'elles soient exaucées.

mardi 13 avril 2010

Nagoya Public Aquarium

En ce mardi grisâtre (et oui, le beau temps n'a pas duré...), nous décidons d'aller dans un quartier que nous n'avons pas encore exploré, le Nagoyako, Port de Nagoya pour les français! A une quinzaine de minutes en métro de la résidence, le port n'est guère agréable visuellement, surtout par temps gris...Il s'agit surtout d'un port commercial et industriel. Mais depuis quelques années, quelques activités touristiques s'y développent, et notamment le Nagoya Public Aquarium, qui est très réputé au Japon. Le mauvais temps est donc idéal pour une visite! Et surtout, cet aquarium possède une Orque (mon animal préféré, que je rêve de voir! ^^), en tout cas, d'après les prospectus.

Après avoir acheté notre ticket 2000 yens, nous rentrons dans l'aquarium, où dès le départ j'ai pu vivre ce que Gad Elmaleh appelle un ascenseur émotif (on est à la fois très ému et très déçu en quelques secondes), l'Orque n'est plus dans le parc actuellement... Espérons que le reste vaille le coup! Et nous n'avons pas été déçu. Dauphins, requins, tortues de mer, Belugas, pingouins et autres poissons sont eux au rendez-vous. Nous avons entre autres pu assister à un spectacle de dauphins acrobates très spectaculaire. Un bel après midi donc, mais je vais surveiller le programme en espérant que l'Orque revienne!


Le bassin principal où ont lieux les spectacles


La seule Orque que j'aurai pu approcher sera en plastique...

En plus des traditionnelles photos, voici un petit montage vidéo que j'ai réalisé de la visite de l'Aquarium...

video

mercredi 7 avril 2010

Premier cours à NUCB

Ce soir, premier cours au Japon! Les hostilités commencent par un cours de Decision Making (prise de décision) de 18h20 à 21h45. Cette heure tardive peut en étonner plus d'un, mais elle est apparemment très courante ici puisque la majorité de nos cours sont à cette heure ci. Le professeur est Hao Ma, un chinois, qui parle un très bon anglais malgré sa tendance à ne pas articuler...L'amphi est plutôt sympa comme vous pouvez le voir, les chaises sont confortables malgré le fait qu'elles soient fixées au sol, et l'espace de travail assez large.

La salle dans laquelle nous avons assisté au cours

Il fait nuit lorsque nous sortons d'NUCB...

Le quartier de la gare de Nagoya

Un des points d'intérêts de Nagoya est sa gare, qui est, semble t'il, la plus grande gare du monde. Le quartier est donc constitué d'immenses buildings, de grands magasins et de la fameuse gare, qui abrite une grande galerie marchande. Ciel bleu, l'occasion donc d'aller faire un tour de ce côté de la ville, à 10 minutes à pieds de notre université. Un des bâtiments notables de ce quartier d'affaires est le Mode Gakuen Spiral Tower (170 mètres de haut), building au look assez futuriste. La construction de cette tour à la forme torsadée, par l'une des plus grande maison d'architecture du Japon, est très récente (2008) et elle abrite les locaux de l'institut d'enseignement Mode Gakuen (créateurs de mode, coiffeurs, stylistes etc.).


La gare de Nagoya et ses buildings au look futuriste



Le Mode Gakuen Spiral Tower sous toutes ses coutures!

Le Hall Principal de la gare

Dans un des buildings du quartier, un immense magasin d'électronique (5 étages!)

Paysage très urbain donc, qui contraste énormément avec les temples, les parcs et les cerisiers traditionnels que l'on peut croiser dans certaines rues de cette ville, certains à seulement quelques centaines de mètres de cette gare ultra-moderne.